Compte personnel de formation

Pour chaque salarié, le Compte Personnel de Formation (CPF) est une occasion exceptionnelle de pouvoir accéder à des formations professionnelles correspondant à un développement de compétences individuelles sur mesure.

En tant que centre de formation, The Language Center est reconnu comme établissement qui fournit des formations éligibles au CPF. A ce titre, The Language Center est enregistré comme organisme de formation sous le n°82 01 00902 01 auprès du Préfet de la région Rhône-Alpes.

Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez nous contacter pour un devis adapté à votre demande.

Exemple de formation la plus courante en anglais

TESTS TOEIC (Test of English for International Communication) Code CPF : 236593

Le test TOEIC®

  • évalue les compétences en langue anglaise utilisée dans un contexte professionnel,
  • permet d’évaluer une compétence orale et écrite mais également une production orale et écrite.

Objectifs

  • Etre capable d’interaction dans un contexte professionnel particulier
  • Connaître la grammaire et maîtriser le vocabulaire
  • Etre capable de communiquer
  • Produire un discours cohérent
  • Etre en mesure de s’exprimer et se faire comprendre de façon claire et détaillée
  • Interpréter et comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte ou une conversation
  • Comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants ainsi que saisir des significations implicites
  • Pouvoir utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale académique ou professionnelle
  • Pouvoir s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée
  • Manifester son contrôle des outils d’organisation d’articulation et de cohésion du discours

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

De quoi s’agit-il ?

Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (Dif). Toutefois, les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du Dif et pourront les mobiliser jusqu’au 31 décembre 2020. Depuis le 1er janvier 2019, il est alimenté en euros (à raison de 15 € par heure) et non plus en heures.

Il recense :

  • les droits acquis par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu’à son départ à la retraite,
  • et les formations dont peut bénéficier personnellement le salarié.

Le CPF fait partie du compte personnel d’activité (CPA).

Qui peut en bénéficier ?

Le CPF s’adresse à toute personne :

  • Salarié
  • Fonctionnaire ou agent contractuel de la fonction publique.
  • Membre d’une profession libérale ou d’une profession non salariée
  • Conjoint collaborateur
  • À la recherche d’un emploi
  • Cumul avec d’autres dispositifs

Pour pouvoir suivre une formation plus longue, le salarié a la possibilité d’utiliser son CPF et de l’associer :

Comment mobiliser son CPF ?

Les décrets indiquent que tout salarié souhaitant effectuer une formation sur son temps de travail doit recueillir l’accord de son employeur. La demande doit être formulée 60 jours minimum avant le début de la formation si elle n’excède pas 6 mois. Au-delà, la demande doit être faite au minimum 120 jours avant qu’elle ne débute. Ces indications ne sont pas définitives mais elles s’en rapprochent.

L’employeur dispose d’un délai d’un mois pour rendre une réponse. Au-delà, la demande est automatiquement acceptée.

Les frais annexes (transport, hébergement, restauration etc.) seront pris en charge par l’organisme collecteur agréé ou par l’entreprise. Le montant de la prise en charge sera calculé en fonction du coût de la formation.

Pour avoir accès à ces informations personnalisées (droits, formations admises), il faut se connecter au site internet dédié au CPA et d’ouvrir un compte en étant muni de son numéro de sécurité sociale :

Où s’adresser ?

Il faut créer un Compte personnel d’activité (CPA)
Une fois votre compte créé en ligne, vous pouvez obtenir des informations sur l’utilisation du site : moncompteactivite.gouv.fr
Par téléphone : 02 41 19 22 22, du lundi au vendredi de 9h à 17h (appel non surtaxé)

Utilisation des droits

L’utilisation du CPF relève de la seule initiative du salarié. L’employeur ne peut donc pas imposer à son salarié d’utiliser son CPF pour financer une formation. Il faut l’accord du salarié et son refus d’utiliser le CPF ne constitue pas une faute.

Lorsqu’un salarié utilise son CPF, ses heures de Dif acquises et non utilisées doivent être mobilisées en priorité. Elles sont mobilisables jusqu’au 31 décembre 2020.

Chaque employeur avait l’obligation d’informer chaque salarié par écrit (par exemple, sur la fiche de paie de décembre 2014 ou janvier 2015) du nombre total d’heures de Dif non utilisées au 31 décembre 2014.

C’est ensuite au salarié d’inscrire lui-même le solde de son Dif sur son CPF. Il peut se faire aider d’un conseiller en évolution professionnelle (CEP).

Démarches

Si le salarié souhaite participer à une formation se déroulant pendant son temps de travail, il doit s’adresser à son employeur et lui demander son autorisation au moins :

  • 60 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée inférieure à 6 mois,
  • ou 120 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée supérieure à 6 mois.

L’employeur dispose de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse dans ce délai vaut acceptation de la demande de formation.

En revanche, lorsque la formation demandée est suivie en dehors du temps de travail, le salarié n’a pas à demander l’accord de son employeur et peut mobiliser ses droits à formation librement. Dans ce cas, il peut faire valider sa demande de formation par un conseiller en évolution professionnelle.

Prise en charge des frais de formation

Les frais pédagogiques (c’est-à-dire les frais de formation) et les frais annexes (frais de transport, repas, hébergement) peuvent être pris en charge par la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Rémunération du salarié pendant la formation

Les heures consacrées à la formation pendant le temps de travail constituent un temps de travail effectif et donnent lieu au maintien par l’employeur de la rémunération du salarié.

En revanche, lorsque le salarié se forme sur son temps libre, ce temps de formation ne donne pas droit à rémunération.

Sources internet « www.moncomptactivité.gouv » et « www.service-public.fr »
Mise à jour le 13/03/2019